La vie de ma bulle sucrée : novembre

Qui dit nouveau mois, dit nouvel de notre bulle sucrée. 
Alors que se passe t’il ce mois-ci dans notre bulle sucrée ?
 
 
 
 
Le mois de novembre sonne en général l’arrivée des premières gelées. La colonie rentre dans sa période d'inactivité (hivernage) : les abeilles se tiennent serrées les unes contre les autres pour former une grappe et se tenir chaud. Il n’y a quasiment plus aucune floraisons en dehors de la bruyère d’hiver ou des arbousiers sur certaines zones.

Durant cette période les interventions de l'apiculteur sur les ruches son limitées : il peut alors se consacrer à la commercialisation de son miel ainsi qu'à l’entretien du matériel.
C’est aussi l’occasion de débroussailler les ruchers ou de préparer de nouveaux emplacements pour l’année à venir.

A cette période il peut être dangereux pour les abeilles d’ouvrir la ruche car la colonie pourrait se refroidir très vite. Dans le cas d’une intervention obligatoire, il faudra choisir une journée sans vent ou la température dépasse les 15° C et intervenir de préférence en pleine après-midi et très brièvement.

Lorsque la température est trop basse, les abeilles, engourdies, ne peuvent plus se défendre. L’idéal est de placer des grilles à l’entrée des ruches pour empêcher les rongeurs d’y pénétrer. En novembre les frelons asiatiques sont aussi encore très actifs et peuvent rentrer dans les ruches ce qui signifie en général la fin de la colonie. Des grilles spéciales trop étroites pour le frelon lui bloqueront l’entrée.

L’activité sur la planche d’envol est très limitée : certaines optimistes partent à la recherche d’un peu de nectar, de pollen ou d’eau pour la colonie, mais il y a très peu d’activité. Il est aussi grand temps de placer une pierre sur le toit afin d’éviter qu’une bourrasque de vent ne l’emporte.




 **********
Je vous rappelle que vous pouvez parrainer des abeilles sur le site Un toit pour les abeilles.
Je vous renvoies à mon article sur le sujet ici.

 

Commentaires