La vie de ma bulle sucrée : Mai

Mai est un mois d'intense activité pour la colonie et l'apiculteur.

Durant cette période les floraisons se succèdent et les butineuses travaillent à un rythme effréné : acacias, ronces, aubépines, fleurs de champs, marronniers, sainfouin...

Pour les abeilles, c'est le mois de l'essaimage : si le manque de place se fait ressentir dans la ruche, une partie des abeilles partiront avec la reine (essaim) pour fonder une nouvelle colonie. Les abeilles restantes élèveront  alors une nouvelle reine qui se mettra à pondre dès qu’elle aura été fécondée. Dans la nature, c’est l’essaimage  qui permet aux colonies de se multiplier. De façon à ne pas éparpiller ses abeilles dans la nature, l’apiculteur quant à lui tente de maitriser cette « fièvre d’essaimage » en anticipant l’agrandissement des ruches (pose de hausses) pour ne pas que les abeilles se sentent à l’étroit ou bien en divisant ses colonies ce qui revient à reproduire un essaimage naturel.

En fonction de la météo et des floraisons, certaines années sont très propices à l’essaimage. Lors d’une année à fort essaimage,  il peut y avoir plusieurs vagues, principalement sur les mois de mai-juin, mais aussi durant tout l’été. Ainsi une colonie peut se diviser en deux, trois,quatre…nouvelles colonies.

C’est aussi l’occasion pour tous les amoureux des abeilles d’aller récolter quelques essaims dans la nature.



 **********
Je vous rappelle que vous pouvez parrainer des abeilles sur le site Un toit pour les abeilles.
Je vous renvoie à mon article sur le sujet ici.


Commentaires