La vie de ma bulle sucrée : Juin

En juin, même si certaines floraisons sont terminées (cerisiers, pommiers, pruniers...) l'activité de la ruche est très intense car le développement de la colonie est à son maximum et certaines fleurs prennent le relais : châtaigniers, tilleuls, trèfles, luzerne, ronces, lavande...






Tout comme le mois de mai, juin est propice à l’essaimage.
Nous avons vu le mois dernier que lors de l’essaimage, une partie des abeilles quitte la ruche avec l’ancienne reine pour fonder une nouvelle colonie. La ruche se trouve alors affaiblit car il y a moins d’abeilles et sera donc moins productive en miel. L’apiculteur doit durant ce mois surveiller ses colonies pour maitriser ce phénomène en agrandissant le volume de ses ruches par la pose de hausses (caisse en bois que l’on place sur la ruche) ou en divisant ses colonies pour constituer de nouveaux essaims.
En cette saison la reine peut pondre jusqu’à 2000 œufs par jour et il peut y avoir plus de 80 000 abeilles dans une ruche. Entre la ponte et la naissance d’une abeille, il s’écoule 21 jours. En cette saison les abeilles travaillent énormément et ne vivent que 5 à 6 semaines. Les abeilles qui naissent à l’automne travaillent moins, car il n’y a plus de floraisons en hiver, et peuvent vivre jusqu’à 6 mois. En comparaison, une reine peut vivre 5 ans.

 **********
Je vous rappelle que vous pouvez parrainer des abeilles sur le site Un toit pour les abeilles.
Je vous renvoie à mon article sur le sujet ici.


Commentaires