Coup de coeur pour l'article de Morue Moderne : comment et pourquoi je ne me lave plus le vagin et la vulve

Alors aujourd'hui, je vais partager avec vous un article de la blogueuse, Morue Moderne,
que j'ai énormément apprécié tellement je le trouve vrai et juste. 
Je la remercie d'ailleurs d'avoir accepté que je le partage sur mon blog.

Morue moderne

L'article que je vais vous partager parle d'un sujet intime : 


Tout un programme vu le titre, vous ne trouvez pas ? 
En tout cas, même si ce titre ne vous inspire pas plus que ça, 
je vous invite tout de même à le lire. 
Cet article est éclairé et éclairant,
 il met à mal les idées reçues et c'est une excellente chose. 
 
 voici quelques morceaux choisis ;-)

Extraits :

"TRIGGER WARNING
Cet article peut heurter la sensibilité de ceuxlles qui ne sont pas à l'aise avec leur corps,
ou avec des mots du dictionnaire tels que vagin, vulve, pénis, poil, masturbation, etc.


Salut poiscaille.
Que tu sois de passage sur ce blog ou un.e fidèle lecteur.trice, je suis sûre que tu ne t'attendais pas à lire le témoignage d'une gonzesse qui ne se lave plus le sexe. Mais comment en suis-je arrivée là ? que tu te demandes certainement, un peu dégoûté.e. Pour le savoir il me faut faire un tour d'horizon sur le sexe féminin, ce grand tabou inconnu.
 
 .....
 
Il est temps, mesdames, de nous réapproprier notre corps dans son ensemble. Il est temps de nous observer, de nous intéresser, de nous connaître. Sans cela, pas de vraie libération sexuelle. Pas de liberté tout court ! Alors, allons-y pour un mini cours d'anatomie. Je vous invite à prendre votre miroir de poche.
 
....
 
Pourquoi lâcher son nettoyant intime

Première chose, une vulve ne sent pas mauvais ! Chacune a son odeur corporelle, et certaines seront peut-être plus prononcées que d'autres. Mais une vulve saine ne sent pas grand chose ! D'ailleurs, une odeur désagréable est synonyme de maladie. Or, le savon masque ces odeurs annonciatrices de problème. Du coup, une femme ira moins vite chez le gynéco pour faire un bilan et se faire soigner. 
 
le savon, à moins d'avoir des problèmes de santé, est totalement dispensable, voire dangereux pour la flore intime. Il dérègle l'acidité de la zone, perturbe l'équilibre naturel, empêche de sentir les signes d'infection... Bref, il est inutile. Les vendeurs de ce genre de produits, ayant tout intérêt à les vendre, ont fait de la pub pour faire croire que c'était indispensable. Et pourtant, tout ce que demande la vulve, c'est un simple nettoyage quotidien avec de l'eau chaude. Et c'est tout ! 

....

Allez, vite lire cet article des plus instructifs et plein de bon sens, 
la composition des produits qu'elle cite à la fin
 est très révélatrice et complète parfaitement ses propos. 

Perso, je rejoins à 100% le point de vue de Morue Moderne, je n'utilise plus aucun produit d'hygiène intime depuis des années et je ne m'en porte que mieux et la planète aussi au passage. 
Entre le fait d'avoir abandonné ces produits, d'utiliser la coupe menstruelle et d'avoir modifié certaines choses dans mon alimentation, je n'ai plus eu de mycoses depuis un bail.
(je ne m'en souviens même plus lol) 

PS : pour les personnes souffrant de mycoses, sachez qu'un bain avec du bicarbonate de soude soulage énormément. 

Donc, je résume pour les liens : 


Bonne lecture !! 



Commentaires