La vie de ma bulle sucrée : Décembre 2014 et bilan 2014

Que se passe-t-il ce mois-ci sur mon rucher ?


Que se passe-t-il dans la ruche ?

Ça y est, nous entrons à présent dans la période la plus froide et la plus redoutable de l'année pour les abeilles : C'est l'hiver.
En décembre, la colonie, tout comme la nature sont plongées dans un calme, quasi religieux.
D'un côté, les abeilles, se resserrent autour de la Reine. Cette dernière ne pond plus. La colonie est ainsi réduite à son minimum et va demeurer ainsi groupée au sein de la ruche, consommant les quelques réserves qu'elle a pu récolter durant les beaux jours, et que l'apiculteur lui aura laissé pour passer l'hiver sans encombre.
De l'autre côté la Nature a cessé d'être généreuse…Il n'y a plus aucune floraison. Le froid a eu raison des quelques dernières plantes et buissons encore en fleurs durant novembre. Il ne reste plus rien à présent, aucune nourriture encore disponible en extérieur pour les abeilles… La colonie va vivre sur ses réserves en consommant le miel stocké durant la bonne saison.

Fin décembre, le solstice d'hiver marquera la reprise de la ponte (très faible) pour la reine. Très  doucement l'activité au sein de la ruche reprendra…

Zoom sur …

L'humidité, Ennemi des abeilles
Plus encore que le froid, l'humidité est le grand ennemi des abeilles. Elle apporte champignons ou encore moisissures au sein de la ruche, ce qui affecte et fragilise dangereusement la colonie.
L'humidité permet également la prolifération du Frelon Asiatique, l'un des plus grands prédateurs des abeilles, depuis une dizaine d'années. Ainsi l'apiculteur devra privilégier des planchers grillagés qui offrent une bonne ventilation et évitent l'accumulation de condensation. Le Toit de la ruche, lui aussi devra, bien entendu, être également étanche.
L'exposition de la ruche sera importante, privilégier des lieux secs et davantage exposés aux rayons du soleil.

De son côté, l'apiculteur …

Comme en novembre, les interventions de l'apiculteur sur les ruches sont limitées. Les examens sont principalement visuels mais restent fréquents. Un contrôle des ruches par pesée est également effectué. Pour les ruches considérées comme trop « légères », c'est-à-dire où les réserves viendront rapidement à manquer, l'apiculteur devra intervenir en fournissant à la colonie, de la nourriture lui permettant de « tenir » le temps du retour des beaux jours.
Les marchés de noël sont aussi pour l'apiculteur l'occasion de proposer les produits de la ruche : miel, bougies à la cire, bonbons au miel, pollen, propolis, pain d'épice, vinaigre de miel, savon au miel…


Le Saviez – vous ? 

Durant l'hiver, les abeilles se tiennent serrées les unes contre les autres pour former une « grappe » et ainsi conserver en permanence une température supérieure à 12 °C.  Les abeilles font ainsi vibrer les muscles de leurs ailes pour se réchauffer…

Un peu de poésie … La citation du mois ! 

« La diligente abeille n'a pas de temps pour la tristesse » William Blake

**********

Bilan de la saison 2014

"Chers Parrains,
Le scénario que nous vivons actuellement n'est pas  celui que l'on espérait ...

Bilan de saison
On a pris le temps d'échanger plus en détail avec un apiculteur plus expérimenté qui nous a rendu visite.
Bilan : Nos abeilles sont bien parties mais avec un retard ne leur permettant pas de faire de récoltes suffisantes cette première année.
Le peu de réserves en ruche, s'il était récolté, nous obligerait à combler en sucre ou en miel au cours de l'hiver, avec toujours plus de risque pour les abeilles.
Ainsi, par prudence, nous avons dû nous résoudre à laisser les réserves dans les ruches, afin de ne pas fragiliser  le rucher, en sa période de démarrage.

Et nos parrains…
Du coup, grande déception, celle de ne pas pouvoir partager ensemble une première récolte, et honorer le contrat moral en proposant le miel du Pas de l'Ase dans l'immédiat.
Nous vous présentons à vous tous, marraines et parrains qui nous avez fait confiance, toutes nos excuses pour ce démarrage, un peu compliqué…

Nous espérons que la décision prise, de ne pas prélever les réserves de nos petites butineuses nous permettra, au retour des beaux jours, d'avoir de belles et généreuses récoltes pour les parrains…

Encore un grand merci à tous pour votre soutien."

J'ai reçu ce mail hier et je me suis dis que c'était ça aussi d'être parrain/marraine, le soutien. On nous a proposé du miel d'un autre apiculteur en compensation et nous avons refusé avec M.Bulle car même s'il faut patienter encore un peu pour déguster notre miel, ce n'est pas bien grave au final. Le plus important c'est que les abeilles aillent bien, qu'elles passent l'hiver tranquillement, nous on peut attendre.

 **********
Je vous rappelle que vous pouvez parrainer des abeilles sur le site Un toit pour les abeilles.
Je vous renvoie à mon article sur le sujet ici.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Pancakes à la banane {végane et sans gluten}

Le brossage à sec de la peau pour une peau de pêche !!

#1. Mes favoris du moment pour le visage