La vie de ma bulle sucrée : Janvier 2016


Que se passe-t-il dans la ruche ?
A l'instar des deux mois précédents, janvier reste une période de repos pour les abeilles. Avec le froid toujours présent, l'activité au sein de la colonie est toujours restreinte et le confinement est de mise. Les abeilles continuent à se tenir chaudement serrées les unes contre les autres, formant une grappe bien organisée au sein de la ruche.
Durant le mois de janvier, les abeilles continuent de vivre sur les réserves qu'elles ont pu accumuler durant le printemps et l'été.
Même si l'activité au sein de la colonie est relativement limitée durant cette période, janvier demeure un mois particulièrement important, car il sonne la reprise de la ponte pour la Reine. Les jours se rallongeant peu à peu au fil du mois, la Reine reprend doucement la ponte. L'apiculteur devra, en cette période de transition, veiller à ce que les abeilles aient suffisamment de réserves pour alimenter toute la population d'abeilles qui se développe. La pesée de la ruche sera un très bon indicateur.

Zoom sur …
La reprise de la ponte
Si vous prenez le temps d'observer les abeilles à la mi-janvier, vous pourrez en voir quelques-unes, ici où là, dans votre jardin. Elles viennent aspirer les quelques gouttes d'eau fraiche, sur les feuillages persistants.
Ces « Porteuses d'eau » ou « Buveuses d'eau », comme on les nomme communément, sont annonciatrices de la reprise de la ponte par la Reine. L'eau est en effet un élément indispensable à la fabrication de la gelée royale. (Nous le verrons plus en détail le mois prochain).
Cette gelée Royale servira à nourrir la Reine en pleine reprise d'activité ainsi que toutes les larves de la ruche.

De son côté, l'apiculteur …
Les mois se suivent et se ressemblent. En janvier, comme en décembre les interventions sur les ruches sont limitées et l'apiculteur privilégie les  examens visuels. Un contrôle des ruches par pesée est également effectué.
Durant cette période trop froide, il ne faut pas ouvrir la ruche et éviter de la déplacer, de peur que la grappe ne se disloque et que les abeilles ne meurent de ce coup de froid.
Malgré ces interventions limitées, il n'en demeure pas moins important pour l'apiculteur de venir visiter régulièrement les ruches pour s'assurer que tout est en ordre. Il peut arriver en effet qu'un coup de vent fasse tomber une branche sur une ruche ou qu'un toit se soit envolé… La vigilance reste donc de mise.

Le Saviez – vous ?
Durant la période de froid, et pour conserver une bonne température corporelle, les abeilles consomment leurs réserves de miel. Les défections liées à cette consommation ne sont pas faites au sein de la ruche…Les abeilles vont profiter de redoux pour effectuer un « Vol de propreté » durant lequel elles vont rejeter les déchets accumulés durant plusieurs semaines ! La Nature est bien faite non !? 

Un peu de poésie … La citation du mois !
« La gloire est une abeille. Elle bourdonne. Elle pique. Ah, et elle s'envole, aussi. » Douglas Kennedy, la poursuite du bonheur

 
********** 
Je vous rappelle que vous pouvez parrainer des abeilles sur le site Un toit pour les abeilles.
Je vous renvoie à mon article sur le sujet ici.


✤ ✤ ✤


N'hésitez pas à partager ma petite bulle de douceur et de bonne humeur autour de vous. En effet, c'est grâce à vos partages que Ninou écolo se fait connaître, vous êtes mes meilleurs ambassadeurs. Et n'hésitez pas à me faire des retours quand vous testez les recettes et que vous partagez sur les réseaux sociaux, grâce au #ninouecolo, je vous retrouverais facilement

Commentaires