Court-métrage : "CYBOPATH" de Morgan Gastanaga


Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un court métrage "Cybopath" réalisé par Morgan Gastanaga.  
Ce film nous questionne sur la provenance de nos aliments : d'où viennent-ils ?  comment sont-ils produits ? Questions que nous préférons bien souvent occulter, soyons honnête. 
Cybopath, nous présente l'espace d'un instant, une tranche de vie d'un être humain normal, qui se retrouve confronté à quelque chose d'unique !

J'ai posé quelques questions à Morgan suite au visionnage de film car il m'a réellement interpelé et j'ai souhaité en faire un article. Je le remercie pour ses réponses.

Qui êtes-vous et quel est l'origine de ce film ?
Je m'appelle GASTANAGA Morgan, j'ai 29 ans et je suis principalement acteur. Un peu hyper actif, je fais beaucoup de choses, en tant qu'acteur j'ai joué dans pas mal de courts-métrages et quelques séries TV, j'ai aussi mis en place 3 éditions d'un festival pluridisciplinaire cherchant à valoriser la jeune création artistique de ma ville, en leur proposant de nouvelles zones d'émergence. Récemment j'ai eu envie de réaliser, j'ai profité du festival organisé par NIKON qui demande de faire un court métrage de moins de 3 min en lien avec un thème. On s'est alors lancé dans l'aventure avec mon équipe, mais rapidement 3 min c'était trop court, ça nous mettait la pression pour rien, donc nous avons abandonné l'idée du festival et on a pu faire CYBOPATH plus tranquillement. "Cybopath" est ma première réalisation, je suis très intéressé par la culture manga et comics et j'ai eu envie de faire un film qui parlerait d'un personnage qui se retrouverait investi pour la première fois des pouvoirs d'Anthony CHU, le héros du comic de "John Layman" (Tony CHU détective cannibale). Tout a commencé comme ça, une fois que l'on connaît la particularité de ce personnage, les idées vont très vite, mais ce que je voulais faire avant tout, c'était de voir comment réagirait le personnage de mon film face à l'adversité.

Pourquoi traiter ce sujet ? 
Qu'est-ce qu'il se passerait si les gens recevaient la simple vérité dans la bouche comme le personnage de ce film? comment réagirait on face à toutes ces images qui vont le submerger et lui révéler la simple vérité. Il faut savoir que je ne suis pas végétarien, "je mange un peu de tout, de tout un peu", mais je suis conscient du grand n'importe quoi que les humains sont capables de faire, c'est pourquoi j'essaye à mon niveau de faire attention. Je ne mange pas certains produits comme "Petit navire" à cause de leurs techniques de pêche destructrice, j'évite au maximum d'acheter des produits affiliés "Monsanto", mais parfois sans le faire exprès, on en utilise ou bien l'on en mange, c'est ce que je trouve dramatique. Toutes les images qui alimentent les "flashs" dans le film, je savais que ça existait, le problème, c'est que c'est comme ça, c'est la vie d'aujourd'hui. Alors tout le monde me dit que j'ai voulu faire un film engagé, mais à la base, ce n'était pas le cas, j'ai simplement utilisé les faits de notre époque. Maintenant si ce court métrage permet à certaines personnes d'ouvrir les yeux sur la réalité, c'est déjà un peu gagné (rire). 

Quel message souhaitez-vous faire passer ? 
Comment les gens font pour ne pas s'intéresser à ce qu'il y a dans leurs assiettes? Comment font les gens pour acheter des choses sans savoir ni comment c'est fait, ni ce qu'il y a dedans? Ça me dépasse, moi j'ai fait un film qui montre les choses telles qu'elles sont, et encore je ne sais pas tout, d'ailleurs si on fait attention, pendant qu'il cuisine, à un moment on voit les personnages sortir des bananes étiqueté "BIO", et ça lui fait un effet pas forcément positif pour la peine, car comme beaucoup le savent, les grandes marques font du soi-disant "BIO" en jouant sur les législations, mais sans être complètement honnêtes avec le consommateur, chose que je ne savais pas il y a peu de temps encore. Je me suis alors dit, si mon film apprend des choses essentielles à des gens, si ce court métrage de quelques minutes peut les faire réfléchir sur leur alimentation, j'en serais très fier.
  

Une fois que vous aurez-vu le film, je suis sûre que vous comprendrez facilement pourquoi ce court-métrage m'a plu. Je vous invite à le regarder, à le diffuser autour de vous et à vous questionner. 


 

✤ ✤ ✤


N'hésitez pas à partager ma petite bulle de douceur et de bonne humeur autour de vous. En effet, c'est grâce à vos partages que Ninou écolo se fait connaître, vous êtes mes meilleurs ambassadeurs. Et n'hésitez pas à me faire des retours quand vous testez les recettes et que vous partagez sur les réseaux sociaux, grâce au #ninouecolo, je vous retrouverais facilement

Commentaires

  1. je l'avais déjà vu l'an dernier, je l'ai trouvé excellent, tellement vrai
    merci d'en avoir parlé, cela m'a permis de le revoir avec encore plus de convictions :-D

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas ce film.Pure découverte .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire